OPINION
05.11.21

Stephan Langevin

Associé principal et directeur création

Les architectes s’invitent à la COP26

Soixante des plus grandes entreprises d'architecture, d'ingénierie et de construction au monde, ainsi que certaines des organisations architecturales les plus importantes, ont signé le communiqué 1.5oC COP26. Voici quelques-unes des entreprises et organisations ayant conjointement signé ce communiqué : l'Union internationale des architectes (UIA), l'American Institute of Architects, RIBA, BIG, Arup, Perkins& Will, SOM, Studio Gang, Gensler… etc

Voici une traduction libre de ce communiqué :

''Nous sommes des organisations, des entreprises et des gouvernements infranationaux responsables de la planification, de la conception, de la construction et du développement de l'environnement bâti à l'échelle mondiale.

Nous prenons des mesures concrètes, qui mettent pleinement à profit notre capacité à contribuer significativement à la réduction des émissions de carbone afin de conserver une probabilité minimale de 67 % d'atteindre l'objectif de 1,5 °C de l'Accord de Paris, de faire passer les émissions de 400 à 340 GTCO2, soit une réduction des émissions de 50 à 65 % d'ici 2030 et zéro émission de CO2 d'ici 2040.

L'environnement bâti est la plus grande source d'émissions de carbone dans le monde, les bâtiments étant responsables d'environ 40 %, et lorsque l'on tient compte du carbone séquestré à l'intérieur des bâtiments, des systèmes et des infrastructures qui y sont associées, ce pourcentage est considérablement plus élevé. Nos professions et nos industries se transforment et prennent des mesures importantes pour atténuer et s'adapter au changement climatique. En montrant ce qui est possible, nous encourageons les autres à faire de même.

Nous appelons tous les gouvernements souverains à augmenter leurs contributions déterminées au niveau national et leurs objectifs de réduction des émissions à l'horizon 2030, afin de limiter le réchauffement planétaire conformément au bilan carbone mondial restant de 1,5 °C. ''

Les gouvernements doivent impérativement comprendre toute l'importance de l'impact que nos infrastructures ont sur notre environnement et sur le réchauffement de notre planète. Ils doivent implanter des lois et des codes qui favorisent des constructions performantes et de qualités. Chaque dollar économisé au détriment de la performance environnementale d'un bâtiment est un dollar dépensé en faveur des changements climatiques. De leur côté, les écoles d'Architecture et d'ingénieries doivent considérer les aspects environnementaux comme un élément central de leurs enseignements. Ne pas le faire frise l'irresponsabilité. Et nous, comme professionnels de la construction, devrions nous sentir plus que concernés par toutes les discussions qui gravitent en périphérie de la COP26, nous avons un rôle central à jouer, ne le sous-estimons pas.