OPINION - 25 / 03 / 2022

Stephan Langevin

Associé principal et directeur création

Retourner à l’école

Cette semaine, j’ai eu la chance faire une petite visite à l’École d’architecture de l’Université de Montréal. Après une petite réunion très sympathique, on m’a fait visiter un atelier où j’ai pu rencontrer brièvement quelques étudiants et voir leur travail. Pandémie oblige, ça faisait plus de deux ans que je n'avais pas mis les pieds dans un atelier.  

Je ne sais pas si c’est le cas pour tous les architectes, mais chaque fois que je visite un atelier dans une École d’architecture, que ce soit à Québec, à Montréal ou ailleurs, l’impression que j’ai est la même. L’impression d’être de retour à la maison, d’être encore un étudiant, mais avec quelques cheveux gris en plus. Intéressé, avec la soif d’apprendre, de discuter, d’expérimenter, d’argumenter, avec le goût de transgresser les conventions et d’essayer, quitte à se tromper. 

Ce n’est pas de la nostalgie, mais plutôt une bonne dose d’énergie douce qui me ramène aux valeurs fondamentales de ce que l’on fait. Un état où, momentanément, les considérations du quotidien, les défis liés à la direction d’une entreprise, les budgets, les villes, leurs règlements, et j’en passe, s’effacent et laissent toute la place à l’essentiel de notre métier. Son importance au niveau social, l’apport positif qu’il peut avoir sur une communauté et l’impact réel et vérifiable qu’il a sur chaque individu qui fréquente nos créations. 

Alors, chers étudiants en architecture, profitez de chaque minute de cette période de votre apprentissage. Comme des éponges, continuez à absorber tout ce que vous pouvez, apprenez à devenir des professionnels, prenez de l’expérience, développez des expertises et accumulez mille connaissances. Mais, peu importe la notoriété que vous atteindrez au fil des années, probablement qu’une des choses qui vous servira le mieux, c’est de toujours rester l’étudiant que vous étiez. Ne vous prenez jamais trop au sérieux, cultivez votre soif d’apprendre, votre dynamisme, restez idéaliste, un peu naïf et continuer d’essayer. Bref, faites tout ce que vous pouvez pour empêcher votre éponge de sécher, c’est probablement le meilleur conseil qu’on peut vous donner.